Nos Services

Alignement

Un alignement parfait réduit la friction des pneus sur la chaussée, minimisant ainsi l’énergie utilisée pour les déplacements du véhicule. Un alignement annuel, ou aux 20 000 km, a donc un impact direct sur la consommation d’essence. Plus de details

image

Mécanique

Il est recommandé de faire inspecter et entretenir votre véhicule afin de garantir son bon fonctionnement et vous assurer une conduite sécuritaire. À chacune de vos visites, vous pouvez compter sur nos techniciens expérimentés qui évaluent l’état général de votre véhicule, prévenant ainsi la dégradation prématurée de certaines composantes. Plus de details

image

Climatisation (A/C)

Si vous remarquez une baisse au niveau du rendement de votre air climatisé, ou bien une odeur anormale provenant des conduits, nous sommes outillés pour corriger ces problèmes grâce à notre station d’entretien et réparation des systèmes de climatisation.Plus de details

image

Électronique

Pour signaler un problème sur votre véhicule, un témoin lumineux s’allume généralement dans le tableau de bord. Afin de connaître la cause du problème, nous pouvons effectuer une analyse complète de l’automobile à l’aide de notre appareil de diagnostic. Une fois le test effectué, notre équipe sera en mesure de vous conseiller sur l’avenue à prendre quant aux réparations. Plus de details

image

Pneus

Lorsque vient le temps de faire l’achat de nouveaux pneus, il est probable que ce soit un processus complexe étant donné la multitude de produits offerts sur le marché. Chaque marques et modèles de pneus ont des particularités qui doivent être prises en considération lors d’un tel achat. Notre personnel vous expliquera les avantages et inconvénients des divers modèles et ainsi vous aider à faire un choix éclairé. Plus de details

image

Mandataire SAAQ

Les mandataires en vérification mécanique sont des entreprises accréditées par la Société de l’assurance automobile du Québec. Ces établissements ont l’autorisation d’effectuer des vérifications sur les véhicules visés par le programme de vérification mécanique obligatoire. Nos techniciens sont formés par la SAAQ afin d’effectuer ce type d’inspection. Plus de details

image

À propos

Le propriétaire

Sylvain Langlais travaille dans le domaine de l’automobile depuis plus de 25 ans. Son but premier étant de répondre aux besoins de sa clientèle, il a fait l’acquisition du garage Sliger de Roberval en 2008. Depuis, il a apporté plusieurs améliorations au bâtiment, modernisé l’équipement et optimisé l’espace de travail, afin d’élargir l’éventail de services offerts.

L'équipe

Le succès de l’entreprise est assuré par une équipe dévouée, compétente et qualifiée, capable d’offrir des services adaptés à sa clientèle. Alain, Dany, Francis, François et Marc se feront un plaisir de répondre à tous vos besoins.

Notre équipe de spécialistes

image

Alain Meunier

Mécanicien
depuis plus de 25 ans
image

Dany Guay

Mécanicien
depuis plus de 25 ans
image

Francis Guay

Gérant
depuis plus de 8 ans
Sylvain Langlais

Sylvain Langlais

Propriétaire
depuis plus de 8 ans

Nous sommes membre affilié

Notre travail est garanti. Il couvre la plupart des pièces et la main-d’œuvre pendant 24 mois ou 40 000 kilomètres, peu importe où vous vous trouvez en Amérique du Nord.
Ligne de dépannage sans frais:
1-866-588-0728

Témoignages

Foire aux questions

Il est recommandé de le faire vérifier une fois par année ou à 20 000km. Par contre, si votre roue entre en collision avec une chaîne de trottoir ou un gros nid de poule, il est fortement conseillé de venir nous rencontrer afin d’effectuer une vérification pour vous assurer qu’il n’y a pas de dommage. De plus, si votre véhicule tend à aller d’un côté lorsque que vous conduisez sur une route plate et droite, passez nous voir. Vos pneus en sortiront gagnants. Un désalignement peut aussi mener à des problèmes de conduite et être la cause d’une augmentation de la consommation d’essence.
Dans l’industrie automobile, il est un mythe voulant qu’avec les conditions «difficiles» de notre climat, il faut changer l’huile moteur fréquemment. Le changement d’huile à 5000 km étant la norme, et il n’est pas question d’y déroger. Si vous ne le faites pas, le moteur pourrait exploser et vous risquez alors d’être arrosé d’huile chaude et de morceaux de métal coupants. Le cas échéant, la garantie de votre véhicule serait annulée, sans autre forme de procès. Ceci, c’est en théorie. En pratique, des intervalles de changement d’huile deux ou même trois fois plus longs ne sont pas à craindre. En fait, une fois par année serait tout à fait suffisant pour ceux qui roulent peu. Voyons pourquoi.

Avant les années 60, quand la métallurgie, les tolérances mécaniques, la précision d’assemblage et les divers aspects de la gestion du moteur étaient beaucoup moins précis, le changement d’huile à tous les 5000 km était logique. Les carburateurs d’alors étaient très généreux quand le moteur était froid (rappelez-vous les odeurs d’essence les matins d’hiver) et toute cette essence imbrûlée descendait dans les cylindres, pour finir dans l’huile moteur. Les segments de piston n’avaient pas les mêmes tolérances qu’aujourd’hui et des gaz de combustion se retrouvaient eux aussi dans le carter d’huile. Même le style de conduite était différent, avec de plus courtes distances à couvrir chaque jour, ce qui empêchait les moteurs de fonctionner à leur température idéale. Alors, à cette époque, atteindre les 150 000 km sans reconstruire son moteur était une exception et non la norme, comme aujourd’hui.

Dans les années 60, grâce aux améliorations apportées à toutes les sources de contamination de l’huile, les constructeurs ont adopté un nouveau standard de 8 000 km. Depuis, en Amérique du Nord, la norme a haussé à 15 000 km, contre 30 000 km en Europe, là où le climat est moins froid.

C’est que l’huile moteur ne s’use pas: elle devient seulement contaminée. Et cette contamination se fait très lentement, surtout dans les moteurs modernes qui ne font plus état des problèmes cités plus haut. La combustion à froid est mieux contrôlée depuis l’arrivée de la sonde lambda à préchauffage, les tolérances sont beaucoup plus serrées, les moteurs atteignent leur température plus rapidement et pour plus longtemps et l’huile elle-même résiste bien mieux aux contaminants.

Malgré cela, on entend et on lit encore que les changements d’huile doivent être effectués à 5000 km : dans les magazines, sur les forums Internet, sans parler des subtiles publicités que les producteurs d’huile et les ateliers de changement rapide nous placent devant les yeux, n’importe où. Quand ces gens insistent pour qu’on revienne les voir dans 3 mois ou 5000 km, c’est dans leur intérêt, et non celui de l'auto.

De nos jours, il n’est pas rare de voir des voitures et des camionnettes qui atteignent 400 000 ou 500 000 kilomètres sans jamais avoir eu besoin de faire reconstruire le moteur. J’en connais quelques-unes et je vous jure que les changements d’huile ont été plus éloignés que rapprochés… Pas par négligence, mais parce que leur conducteur n’en voyait tout simplement pas la nécessité.

La plupart des véhicules sont maintenant équipés de capteurs qui prennent en considération l'usure de l'huile; nous vous conseillons donc de prendre rendez-vous lorsque que le témoin lumineux se manifeste.

(Source: autoexpert.ca)

Une voiture bien entretenue affichera une consommation d’essence plus basse. Pensez à faire vos changements d’huile de façon régulière, mais aussi à changer les filtres à huile, à air, etc. Cela aidera également à assurer la longévité de votre véhicule.

En premier lieu, il faut insister sur le fait que les pneus sont le seul lien entre votre véhicule et la route. Ainsi, la qualité de votre tenue de route et votre sécurité dépendent en grande partie du bon état de vos pneumatiques. La sécurité est un domaine où la technologie automobile a énormément progressé ces dernières années (dotation de série de l’ABS et de l’ESP, par exemple). Mais vous perdez tout le bénéfice de cette veille électronique en roulant avec des pneus usés ou détériorés. Côté finances, le remplacement des pneus représente une part importante du budget d’entretien de votre véhicule. Voici quelques conseils utiles et des informations pratiques, pour vous aider dans votre démarche d’achat.


Comment « lire » un pneu ?

La taille de ce pneu est 195/55VR15 Voici les explications qui permettent de « décoder » ces chiffres :

195 : Largeur du pneu

55 : Hauteur du pneu

V : Indice de vitesse

85 : Indice de charge

R : Radial

15 : Diamètre de la roue.


Chaque véhicule possède une taille de pneu homologuée, qui lui est propre. Elle varie en fonction des gammes et au sein d’une même gamme, selon la motorisation ou la finition.

Légalement, vous êtes obligé de respecter la monte d’origine ou l’équivalence de taille de vos pneus. Rouler avec une mauvaise dimension de pneu fausse l’indication donnée par votre compteur de vitesse. Des pneus non adaptés dégradent le comportement du véhicule; dès lors, on comprend qu’on ne peut pas changer selon sa volonté une dimension de pneumatique. Même par soucis d’économie. Si vous décidez de monter des jantes en magnésium sur votre voiture, vous pouvez monter d’une ou plusieurs tailles (par exemple passer de 15 à 17 pouces), mais il ne faut jamais descendre. La dimension des pneumatiques va changer. Là encore, on ne peut pas faire n’importe quoi. On ne monte pas ce que l’on veut : il faut passer par un système d’équivalence de taille


Les indices de charge et de vitesse permettent de déterminer la charge maximale et la plus haute vitesse supportée par un pneu. Reprenons notre exemple de pneu en 195/55/15 indices 85V :

85 : le pneu peut supporter une charge de 515 kg

V : le pneu peut rouler à une vitesse maximale théorique de 240 km.

Encore une fois, il s’agit de respecter les normes du constructeur pour savoir quoi monter. Par exemple, les véhicules utilitaires ont des indices de charge plus élevés que les véhicules de tourisme. De même, les voitures typées « sport » ont un indice de vitesse plus important que des cylindrées plus modestes. À retenir : Il est possible de monter un indice supérieur (de charge et/ou de vitesse) à celui préconisé par le constructeur. En clair, cela n’a aucune incidence sur les performances.


(Source: blog Carter-Cash)

Le tableau de bord est l’intermédiaire entre le conducteur et la voiture. Pour savoir bien lire son tableau de bord, il faut comprendre le langage qu’il utilise. Le système de couleur est simple et important à assimiler. Lorsque le message s’affiche en jaune, il est important, mais non urgent. Tout ce qui apparaît en rouge exige que vous vous rendiez au garage dans les plus brefs délais ou même que vous immobilisiez le véhicule immédiatement. Parfois, la gravité du message se perçoit par un son qui accompagne l’apparition du symbole ou encore d’un clignotement de celui-ci.

Selon le modèle de votre voiture, les messages sont plus ou moins élaborés. Dans les véhicules récents et haut de gamme, un écran permet de lire la description du problème. Par exemple, les messages d’entretiens périodiques, symbolisés par une clé, seront détaillés sur certains types de véhicules. Règle générale, les symboles sont suffisants pour vous donner une bonne idée de la défectuosité. Référez-vous au manuel d’instruction de votre véhicule, au besoin.

Voici une liste de messages les plus fréquents pouvant apparaître sur votre tableau de bord à un certain moment

Trouble moteur : Souvent allumé en jaune, il peut être relié à plusieurs problèmes. Habituellement, rien ne vous forcera à vous arrêter dans l’immédiat. Pour bien diagnostiquer la nature de l’ennui, il faut brancher un scanner OBD2 qui traduira le code.

Pression d’air dans un pneu : Les lettres TPMS (Tire Pressure Monitor System) indiquent qu’un pneu est mou. Lorsque la voiture est plus sophistiquée, elle vous indiquera quel pneu manque d’air. Sinon, vous devez vérifier les quatre. Encore une fois, un signe de couleur rouge signifie que le manque d’air est plus important que s’il était de couleur jaune.

Pression d’huile : Si votre pression d’huile est trop basse, il est très important d’aller faire vérifier votre moteur. Ce problème pourrait l’endommager considérablement si vous ne vous en préoccupez pas.

Température : S’il y a bien une chose d’extrêmement dommageable pour un moteur, c’est une température trop élevée. Si ce voyant lumineux se manifeste, votre système de refroidissement fait probablement défaut. Conduisez votre voiture le moins possible jusqu’à sa vérification.

Batterie : Après quelques années d’utilisation, il est possible que votre batterie soit moins efficace. Ce symbole peut également vous mentionner un problème d’alternateur, cet appareil servant à recharger la batterie lorsque le moteur est en marche. Pour pouvoir redémarrer sans problème, ne perdez pas trop de temps et faites vérifier votre batterie, surtout pendant la période hivernale.

Freins ou ABS : Le symbole avec le point d’exclamation peut signifier que votre frein à main est demeuré enclenché, ou encore qu’il est temps de faire vérifier une des composantes du système de freinage. Le signe ABS, quant à lui, indique que le dispositif de freinage antiblocage fait défaut. Souvent, lorsque ce symbole apparaît, cette fonction est désactivée. Vous ne pourrez qu’utiliser le système de freinage de base.

Évidemment, il est fortement recommandé d’être à l’affût de ces messages et de prendre les moyens nécessaires pour remédier à la situation le plus rapidement possible.

(Source: auto123.com)

Pour plus d'information